Métallurgie – Sarthe

Près de 17 000 salariés en Sarthe fin 2023…

La Sarthe compte 16 800 salariés (hors intérimaires) dans la Métallurgie au 31 décembre 2023. Près de 1 salarié sur 2 est employé dans un établissement localisé dans le bassin manceau.

… employés au sein de près de 400 établissements

360 établissements sont présents dans le département. Près d’un site industriel sur deux emploie moins de 10 salariés. Les 16 plus grands établissements emploient à eux seuls près de la moitié des effectifs salariés de la Métallurgie dans le département.

Une surreprésentation de l’industrie automobile

L’industrie automobile est prédominante dans le département, puisque 27% des salariés de la Métallurgie, soit 4 600 personnes, sont employés dans ce secteur, contre 11% des salariés de la Métallurgie dans l’ensemble de la région des Pays de la Loire, et 13% au niveau national. L’industrie électronique est également surreprésentée dans le département (3 600 salariés, soit 25% des effectifs de la Métallurgie).

En Sarthe, la part de salariés employés dans la Métallurgie est 1,5 fois plus élevée qu’en France métropolitaine

En France, nous estimons que 5,1% de la population en emploi travaille dans le secteur. En Sarthe, ce taux atteint 7,9%, soit une part 1,5 fois plus élevée que dans l’ensemble du territoire métropolitain.

Une forte concentration de la Métallurgie dans l’emploi dans l’Est du département

Après plusieurs années de baisse, une stabilisation des effectifs salariés en 2023

Une diminution des effectifs salariés plus forte que celle observée au niveau national

Si nous considérons 2015 comme année de référence (année où les les effectifs salariés dans la Métallurgie ont commencé à croître de nouveau dans la région des Pays de la Loire), l’évolution des effectifs salariés en Sarthe dans la Métallurgie apparait négative à hauteur de – 6%. Une tendance qui va à contre-courant de ce qui peut être observé au niveau régional (hausse de + 16%) et au niveau national (hausse de + 1%).

Cette diminution touche particulièrement le bassin manceau…

… ainsi que la quasi-totalité des sous-secteurs de la Métallurgie, et plus particulièrement l’industrie automobile et les activités de fabrication de machines et d’équipements

Depuis 2017, une baisse marquée du recours à l’intérim

Fin 2023, près de 2 200 intérimaires étaient en mission au sein d’établissements de la Métallurgie en Sarthe, soit 13 intérimaires pour 100 salariés sous contrat, un ratio en hausse par rapport à 2021, mais en diminution par rapport à 2017.

Caractéristiques socio-démographiques et socio-économiques des salariés de la Métallurgie en Sarthe

Des salariés de plus en plus qualifiés

Entre 2007 et 2021, la part d’ingénieurs et cadres a augmenté de + 5 points, passant de 12% à 17% des salariés. Parallèlement, la part de techniciens supérieurs a également augmenté de + 2 points. À l’inverse, alors qu’ils représentaient 62% des salariés en 2007, les opérateurs ne représentent plus que 53% des salariés en 2021.